22 novembre 2017   Heure locale : | Heure de Paris : 19:23

Large_23-17_consultations_adh_rents

L'UNSA PNC ne pouvait accepter, sans une dernière tentative de négociation, que la Direction impose aux PNC d’être soumis à une note de direction qui en plus de n’apporter aucune garantie, dégradait fortement nos conditions de travail. De plus la tendance politique nationale actuelle qui menace nos emplois, la création de BOOST qui ne dépend plus que de l’assentiment des pilotes à qui l’Entreprise a quasiment tout cédé, nous ont incités à solliciter la Direction pour reprendre les discussions.

Aujourd’hui, nous avons atteint les limites de la négociation, ce qui n’a pas été des plus simples suite aux mouvements de grèves relativement peu suivis au vu des enjeux encourus. L’Entreprise nous présente donc un dernier projet d’accord, ouvert à signature jusqu’au 11 juillet, qui a le mérite d’empêcher les licenciements et de figer nos conditions de rémunération jusqu’en octobre 2022.

Nous sommes bien loin du triomphalisme, mais nous avons essayé d’obtenir un maximum de garanties et d’améliorations en comparaison de la note de direction qui doit être appliquée unilatéralement par la Direction le 1er septembre.

Nous ne vous cachons pas, que même si cet accord comporte des garanties importantes et quelques avancées, certaines mesures sont en revanche difficiles à supporter.

Nous sommes toujours opposés au projet BOOST qui n’est qu’une forme de dumping social et qui ne va que dans le sens d'une dégradation du métier de PNC. Malheureusement, la mobilisation n’a pas été suffisante pour faire reculer l’Entreprise qui déroulera quoi qu’il en soit son projet, si elle obtient, comme nous le pensons, le feu vert des PNT. Nous avons donc redemandé à l’Entreprise les garanties de périmètres qui sont censées  protéger les PNC d’Air France d’une expansion trop importante de BOOST et qui risque, à terme, de devenir notre concurrente directe.

La section de l’UNSA PNC s’est réunie le 03 juillet pour examiner la dernière proposition de l’entreprise et a voté le principe d’une consultation de ses adhérents.

La question la plus importante sera de savoir s’ils approuvent la signature du nouvel ACG 2017-2022 avec les points négatifs et positifs qu'il comporte. 

Le 2ème accord qui consiste en une protection des PNC d'AIR FRANCE, qui sera effective si la compagnie BOOST se met en place,  n'est qu'un accord qui accompagne notre ACG puisqu'il s'inscrit dans le projet TRUST TOGETHER. 

L'accord de périmètre n'est en aucun une acceptation ou un refus de BOOST, il n'est là que pour apporter des garanties en cas de création de cette compagnie. Il comporte, en outre, les mêmes garanties de périmètres (nombre de destinations) qui ont été proposées initialement aux PNT. Cet accord est à durée indéterminée, c'est à dire qu'il peut être dénoncé par l'entreprise et qu'il s'appliquerait alors encore seulement 15 mois. Nous avons conscience que cette garantie n'est pas la panacée mais c'est mieux que rien. 

Ne pas signer cet accord ne remettra en rien la mise en place du projet BOOST et le signer n'est pas non plus une acceptation de BOOST, mais une protection plus ou moins efficace.

Le combat des PNC contre BOOST s'est joué pendant les grèves et nous l'avons perdu par la trop faible participation des PNC. Ce sont maintenant les PNT qui ont, une fois de plus, les cartes entre les mains.

C’est ce qui nous a convaincu de lier les deux accords dans une même décision.

Nous avons donc fait parvenir une fiche technique à nos adhérents que vous trouverez sur notre site afin qu’en toute connaissance de cause ils décident de notre avenir commun.

Deux choix leurs sont proposés :

c Soit ils répondent favorablement à la signature de l’ACG 2017-2022 et l’Accord de garanties des PNC AF et dans ce cas l’UNSA PNC apposera sa signature sur ces accords. 

c Soit ils rejettent l’ACG 2017-2022 et l’Accord de garanties des PNC AF et dans ce cas l’UNSA PNC déposera un préavis de grève pendant la période estivale en espérant une participation massive capable de faire fléchir la Direction. 

La Direction a exclu toute négociation supplémentaire en cas de rejet des textes proposés à signatures.

La section de l'UNSA PNC a donc déjà voté le principe d'une grève sur l'été en cas d'absence d'ACG et d'une application d'une note de direction en unilatéral.

Nous vous communiquerons les résultats de cette consultation le 11 juillet.


À télécharger

ACG 2017-2022 L’UNSA PNC CONSULTE SES ADHÉRENTS PDF

Y Vous aimerez aussi…

Moyen Courrier : Version C Max

Small_37-17_surveillance_cabine_c_site_is

Suite au constat sur plusieurs vols du non-respect des versions cabine C maximum, le SNPNC et l’UNSA PNC ont déclenché une procédure de conciliation sur le sujet. Selon la Direction ces dépass... Lire la suite 

Négociations Produit Vol / Composition équipage Long-Courrier

Small_36-17_nego_produit

PNC, voulez-vous travailler plus à bord et en contrepartie de …..rien ? Lire la suite 

RISQUES D’ACCIDENT AVERÉS A BOGOTA

Small_35-17_danger_bogota

Le 8 novembre dernier s'est tenue au Tribunal de Grande Instance de Bobigny une audience suffisamment rarissime, pour  vous en rapporter  l'importance. Madame l'Inspectrice du Travai... Lire la suite 

Intersyndicale GP

Small_is_gp_nov

Roissy, le 10 novembre 2017Le 20 septembre 2017, le projet « Rise&Fly » de mise aux enchères des sièges invendus sur nos vols était retiré suite à la grogne de l’ensemble des salar... Lire la suite 

LE SYNDROME AEROTOXIQUE : TOUS CONCERNÉS

Small_32-17_air_toxic_

Qu’est-ce que c’est ?Le syndrome aérotoxique est le nom donné à l’ensemble des symptômes qui se manifestent à la suite  d’inhalations consécutives de l’air contaminé qui pressurise&nb... Lire la suite 

NOUVEAU CODE DU TRAVAIL, NOUVELLE POLITIQUE D’EMBAUCHE, QUEL AVENIR POUR LES PNC AIR FRANCE ?

Small_30-17_nouveau_code_travail

Les ordonnances Macron auront inévitablement des conséquences pour les pnc : représentation incertaine du pnc dans l’entreprise, précarisation de l’emploi, réduction des moyens de notre CE… Lire la suite