20 mai 2018   Heure locale : | Heure de Paris : 23:10

Large_24-18_coup_de_poker

A la veille de 4 journées de grève, la direction met fin aux discussions avec un monumental enfumage :

Une proposition d’accord salarial sur 3 ans !


En quoi ça consiste, « grossièrement » ? (Dans tous les sens du terme)

 

1- La boite consent « généreusement » à nous donner 2% d’augmentation générale en 2018.

2% pour les manants que nous sommes, c’est une misère au regard des 17% qu’ils se sont mis dans les poches, nous direz-vous… On est bien d’accord et on vous laisse apprécier la valeur qu’ils accordent au travail et aux efforts fournis par les salariés qui font vivre cette entreprise.


2- Les autres augmentations mises en avant dans l’accord proposé et qui devraient intervenir en 2019-2020 et 2021 seraient de 1.65% par an, MAIS SONT SOUMISES A CONDITIONS, ce qu’ils appellent « le pacte de croissance ».

Le problème, c’est que ces 1.65% seront le prétexte pendant ces 3 années pour ne rien nous donner en plus dans le cadre des NAO (négociations annuelles obligatoires) : Arnaque totale !

Ce pacte de croissance c’est quoi ?  Si vous travaillez bien, beaucoup même et que vous faites plein d’efforts pour financer le développement de TRANSAVIA, JOON, et de la future LOW COST, alors, peut-être que vous aurez droit à 1.65%. 


Mais cela ne s’arrête pas là ! Si les résultats de l’entreprise sont moyens, ce ne sera plus qu’1% par an et s’ils sont jugés mauvais, ce sera grosso modo : 0 (exemple : un Résultat d’exploitation négatif dont les chiffres sont élaborés par l’entreprise elle-même…)

Nous sommes bel et bien dans le grotesque !

 

Alors, dans la propagande que vous trouverez dans le Flash Actu, la seule revalorisation salariale proposée se limite au 2% en 2018 ! Circulez y a rien à (a)voir !

Face à ce mépris et à l’idéologie dominante qui consiste à ne plus rien lâcher aux salariés,

 

OPPOSONS LEUR NOTRE DETERMINATION. FAISONS MONTER LES ENCHERES !

 

Les annulations de vols s’amplifient et les services de plannings s’arrachent les cheveux car notre mouvement a de vraies conséquences ! Qui tiendra le plus longtemps ?  La partie n’est pas jouée et contrairement à ce que la direction tente de vous faire croire :

LE BRAS DE FER C’EST MAINTENANT !

 

RAS LE BOL QUE LES PNC D’AIR FRANCE SOIENT LES VACHES À LAIT DU GROUPE

 

MOBILISONS-NOUS, ENCORE ET D’AVANTAGE,

DEVANT CE COUP DE POKER MENTEUR

TENONS LE CAP !!! TOUS EN GREVE LES 17-18 et 23-24 AVRIL


À télécharger

POKER MENTEUR ! PDF

Y Vous aimerez aussi…

A l'attention de Mme COUDERC

Small_large_is_af

Roissy, le 18 mai 2018Société AIR FRANCE – KLMMadame Anne-Marie COUDERC Présidente Esplanade des Invalides 2 rue Robert Esnault Pelterie 75007 PARISMadame la Présidente,Réunies en intersyndicale, l... Lire la suite 

Election CA : Merci

Small_merci_election_ca

L’INTERSYNDICALE PNC, arrivée en tête avec  44,49%  des voix, aura la charge d’occuper le poste d’administrateur représentant les PNCLes résultats des élections du Conseil d’Administ... Lire la suite 

FAITES ENTRER LA DIRECTION : Episode 2 Le Droit de Retrait

Small_visuel_sites_accuse__e_pisode_2

Retrouvez les actions juridiques menées par l’INTERSYNDICALE PNC, face à une Direction qui s’obstine à bafouer les droits des PNC, à nier l’évidence des textes signés et à rester sourde à nos argum... Lire la suite 

Lettre ouverte à la Direction

Small_28-18_is_af

Lettre ouverte à la Direction Malgré une campagne de communication interne et externe honteusement anxiogène, 55% des 46 585 salariés d’Air France consultés ont finalement rejeté votre propo... Lire la suite 

COMMUNIQUE DE L'INTERSYNDICALE INTERCATEGORIELLE AF PS-PNC-PNT du 04 MAI 2018

Small_is_af

L'intersyndicale réunie ce jour à Roissy prend acte de la décision de l'ensemble des salariés d'Air France. Lire la suite 

L'Intersyndicale ne cède pas au chantage

En dépit d'une consultation dont le seul but est d'essayer de démontrer une coupure entre les salariés et leurs représentants, en dépit des pressions gouvernementales, l'Intersyndicale PNC PNT P... Lire la suite