Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

communiqué de presse

 

Une nouvelle Compagnie

à coups bas pour les hôtesses et stewards 

 

 

Le SNPNC-FO et I'UNSA-PNC réunis en Intersyndicale PNC ont pris connaissance  du Plan « Trust Together >>  présenté par le PDG d'Air France, Jean-Marc JANAILLAC, en même temps que des très bons résultats du Groupe AF/KLM pour le troisième trimestre

2016 :   737   Millions    d'euros    de   résultat   d'exploitation    (une   fois   déduits   les investissements  à hauteur de 1,457 Milliards d'euros), et une dette en baisse de 144 millions d'euros.

 

L'Intersyndicale  PNC  déplore  que « Trust Together », présenté  comme  un ambitieux projet de croissance pour l'avenir du Groupe n'accouche que d'un plan de réduction des coûts touchant le seul PNC.

 

Après  le  fiasco  des  Bases  Province  pourtant  mis  en  place   avec  une  réduction significative des conditions de travail et de rémunération du PNC, après l'échec de Transavia Europe, le SNPNC/FO et I'UNSA-PNC s'interrogent  sur l'opportunité de créer une structure dont le caractère low-cost ne repose que sur une baisse des salaires du PNC à l'embauche, sur une densification de ses cadences et de son nombre à bord, aux dépens de sa fonction en matière de Sécurité.

L'Intersyndicale rappelle  que cette création traduit en réalité une volonté d'attrition de la Compagnie Air France et des perspectives  de carrière  de  son  PNC, qui se voit  injustement  ciblé.  Cette  nouvelle structure  qui ne générera  que des emplois PNC low-cost  va détruire  plus    de 1000 emplois de PNC à Air France dans un premier temps.

 

Le SNPNC/FO et l'UNSA-PNC rappellent que la compétitivité du Transport aérien français en général et du Groupe Air France en particulier passe avant tout par une réduction des taxes et redevances qui les frappent, et non par une précarisation de son Personnel.

 

 

 

Les bureaux.

À lire aussi