Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

Du sang froid pour aboutir !

Après 15 jours de grève, une consultation salariale sans appel, la démission du PDG, ... l’action continue.

Des négociations “OFF” ont eu lieu en amont du CCE du 14 juin.
Nous sommes passés très près d’une proposition d’augmentation qui a été bloquée au dernier moment par le Conseil d’Administration.

Lors de la session du CCE du 14 Juin dernier, la nouvelle Présidente intérimaire Anne-Marie COUDERC a assuré qu’un candidat sera rapidement nommé, au plus tard mi-juillet et que sa première mission sera de régler la question des salaires. A défaut, elle s’est engagée à aller chercher un nouveau mandat salarial auprès du Conseil d’Administration.

Mme COUDERC tiendra-t-elle ses engagements ?

Nous sommes bien conscients que les mesures prises « en urgence » par la direction sont une énorme provocation pour l’ensemble des salariés et ne règlent en rien notre demande de rattrapage d’inflation.

La grève n’est pas une fin en soi mais un moyen. La menace de grève a permis de susciter les négociations “OFF”. L’Intersyndicale Air France a la conviction qu’il sera plus efficace d’attendre le bon interlocuteur et prend, par conséquent, la décision de suspendre son préavis du 23 au 26 juin.

La direction qui s’est cachée derrière ce prétexte pour justifier l’absence d’annonce sur les salaires n’aura désormais plus d’excuse. La sortie de conflit est accessible avec une direction à la hauteur !

L’intersyndicale défendra le résultat de la consultation.

L’Intersyndicale Air France.

À lire aussi