Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

Évolutions GP n° 3

Quelques chiffres qui mettent en avant une augmentation du nombre de billets R1/R2 vendus 

sur LC + 8% dont 34% de R2 

sur MC +20% dont 20% de R2 

sur CC +2% 

La baisse du R2 et le XCM montrent leurs effets.

ATTENTION la saison hiver risque d'être compliquée sur MRU car KL et MK ont suspendu leurs lignes respectives vers l'Ile Maurice. Par conséquent les pax sont reportés sur les vols AF. La disponibilité en R1 en sera bien évidemment affectée. 

1- calendrier des mesures:

- Juillet. 

visualisation du nombre de R1 "déjà" vendus sur chaque vol disponible sous gpnet

- Octobre 

10 coupons à vocation de surclassement sur LC uniquement, malgré l'insistance des OS l'entreprise refuse de modifier les billets déjà émis sous prétexte de contraintes techniques trop importantes. Pas d'accès salon

Mise en vente de R2 premium sur LC

Mise en vente de R2 business sur MC

Baisse des tarifs du R1 business

Création du R1 super low sur MC

-Décembre

Alerte par mail en cas de disponibilité R1 sur un vol donné 

Création d'un module de recherche de disponibilités R1 par destination sur une période donnée (et non plus à une date définie) 

Remboursement des déclassements automatique, plus de formulaire

2- Divers:

- L'entreprise veut étendre comme prévu la confirmation des GP en porte. Néanmoins le traitement des bagages contraint le process. "Trop de temps, pas assez d'effectif, vous connaissez la chanson" mais ils prennent le point et comprennent les difficultés

Premier pas vers du mieux: une étude sur ORY sera bientôt lancée pour confirmer les GP sans bagage en porte. 

- Les UM accompagnant de PN en fonction voyageant en R1 ne peuvent toujours pas être pris en charge à H-2h15 alors que les UM en R4 le sont.... 

Depuis bientôt deux ans, l'entreprise nous oppose une volumétrie trop importante qui surchargerait nos collègues du sol et aurait un surcoût pour l'entreprise.

Cette réponse n'ayant aucun sens et étant basé sur des chiffes non divulgués et non vérifiés, nous maintiendrons cette réclamation logique. 

D'autant que comme dit le proverbe : "pour trouver des R1 à M-1: faut te lever tôt le matin"... 

3- Assistance des billets réservés en cas d’irrégularité (annulation du vol ou retard) 

A noter seul le surbooking entraine le versement d'une prime de compensation: en cas de volontariat ou refus de report de vol 

La FAQ sous gpnet va être enrichie bientôt par ce chapitre "assistance en cas d'irrégularité" . Elle précisera la prise en charge des billets à réduction non commerciale (R1)

Sauf que... le traitement et les remboursements semblent plus du cas par cas qu'une règle avec des barèmes établis. (sauf pour la compensation financière, là c'est sur Y A RIEN) 

Aujourd’hui, en bout de ligne si votre vol est annulé et que vous en êtes informés en amont,(la veille par exemple), vous pouvez vous rendre à l'aéroport où "l'escale fera son maximum" pour vous prendre en charge (hébergement, repas, transferts aéroport). Mais si elle ne "peut pas", (alors qu'elle le doit), vous repartirez et chercherez vous mêmes un hébergement et demanderez le remboursement des frais engagés sur présentation des justificatifs en après vente. 

Il est donc nécessaire que ce traitement soit  RE précisé et identique dans chaque escale, la Direction admet manquer de clarté et d'efficacité sur le sujet. Qu'entend-on par responsabilité engagée de la compagnie? Modalités techniques de la demande de remboursement? Montants maximaux? Création d'une ligne téléphonique spécifique R1 dans ce cas? Le CRC qui gère les clients propose depuis des mois de prendre en charge les réservations mais l'entreprise fait la sourde oreille. Un travail commun dans les mois à venir devrait nous l'espérons apporter des réponses.

Prochaine réunion en octobre

 

 

 

À lire aussi