Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

la direction pense être arrivee a ses fins ? pour l'instant

Dès le départ,la Direction a choisi de construire  un accord avec son partenaire privilégié en mettant à l'écart l'Intersyndicale PNC (l'UNSA et le SNPNC). Nous sommes incapables de dire le nombre de réunions où la direction nous a baladés par diverses provocations,  polémiques, menaces, absences de réponses?

Nous avons formulé demandes sur demandes, fait des simulations et études qui sont toutes restées lettres mortes.

Cette première phase a abouti à la grève du mois de juillet que la direction a mis à profit pour repousser les échéances. 

Et nous savons tous maintenant pour quel objectif :

 Celui de nous attaquer sur tous les fronts avec le projet Trust Together de notre nouveau PDG : 

-  1) VOLER une partie de notre activité avec le projet BOOST, 

-  2) EMPECHER la reprise des embauches à Air France qui devait être le résultat de nos efforts,

-  3) DEGRADER notre ACG ?

Si un front commun des 3 syndicats représentatifs avait été possible, nous aurions pu nous opposer ensemble à toutes ces mesures injustes qui visent essentiellement la population PNC.

Mais le résultat est là ! L'UNAC a aidé la direction à construire un accord qui reconduit les mesures TRANSFORM et introduit certaines mesures de PERFORM? Et c'est ce brillant résultat qu'ils n'ont même pas eu le courage d'assumer puisqu'ils ont renoncé à soumettre leur accord à référendum ! 

On attend d'ailleurs leur préavis de grève pour s'opposer à BOOST, comme ils l'ont toujours écrit, pour enfin faire front ensemble !

Tout cela est un beau gâchis car cet accord va être appliqué par la Direction en unilatéral par note de direction.

 Une note de direction qui doit s'appliquer 3 ans !

Rien que cette précision est une absurdité complète puisque c'est un texte en unilatéral, il n'y a donc pas de durée qui vaille ! Tout cela est un beau gâchis car cet accord va être appliqué par la Direction en unilatéral par note de direction.

 Une note de direction qui doit s'appliquer 3 ans !

Rien que cette précision est une absurdité complète puisque c'est un texte en unilatéral, il n'y a donc pas de durée qui vaille ! 

La boite cherche juste à protéger son partenaire et à endormir les PNC !!

A l'heure où les PNT  négocient une augmentation et « un contrat unique » qui uniformise leur taux de rémunération, garantit leurs emplois et assure leur liste de séniorité (passages CDB) dans le Groupe Air France, les PNC sont à poil grâce à un syndicat qui a préféré « la cogestion » mais aussi à cause d'une participation insuffisante des PNC aux 2 mouvements de grève.

Historiquement, jamais l'entreprise n'a été aussi offensive et agressive envers ses PNC :

-          Refus d'embauches : elle a recours à des CDD et à des alternants pour la première fois de son histoire dans nos avions !

-          Refus d'augmentations : alors que le Comité Directeur Général s'en met plein les poches, c'est 0? pour les PNC depuis 7 ans !

-          Filialisation de notre activité : une grosse partie des vols ASIE et des vols MC vont partir chez BOOST si cette compagnie, construite sur le dumping social des PNC, voit le jour !

-    Refus d'un ACG qui récompense nos efforts : mais une note de Direction qui va gérer notre activité, nos compo-PEQ et notre rémunération alors que les cadres PNC passent encore une fois à travers les mailles du filet

L'UNAC, si préoccupés, de tailler notre ACG, n'a même pas ouvert le chapitre concernant les cadres !

Bref, la situation est grave !!

Nous travaillons à vous faire prendre davantage conscience de la dangerosité de la situation à venir ! 

SEULE UNE MOBILISATION MASSIVE DES PNC SERA EFFICACE !!!

Contrairement à ce qu'a pu afficher Janaillac en arrivant dans l'entreprise, ce n'est pas le choix du dialogue social qui a été fait, mais juste la prise de mesure du mécontentement des PNC et 40 % de grévistes, lors du dernier conflit, n'aura pas été suffisant pour faire peur à nos dirigeants?

Dans une entreprise, les syndicats ont la force que vous leur donnez : les pilotes nous le démontrent, années après années, avec des grèves dont la participation n'a  jamais été en dessous des 70% (et qu'importe qui appelle à la grève !).

Nous avons un exemple probant sous les yeux, mais 60% d'entre nous semblent préférer ignorer le danger ou ne se sentent pas concernés par l'avenir de notre métier?

C'est ce message que la Direction a choisi de retenir !

L'UNSA PNC n'abandonne pas le combat car le sort que la Direction a choisi pour ses PNC est profondément injuste !

Nous attaquons l'entreprise en justice pour négociations déloyales et nous prévenons Monsieur Janaillac  que nous observerons avec précision ce qu'il va lâcher aux pilotes en se payant sur notre dos.  

La fin d'une bataille ne veut pas dire que la guerre est finie, bien au

contraire !

À lire aussi