Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

LE BIDDING À L’ÉTUDE

L’amélioration de la qualité de vie des PNC passe t-elle par des forums QVT sur la relaxation ou par la mise en place d’un outil de gestion des plannings qui permette de mieux articuler sa vie personnelle et sa vie professionnelle ?

L’INTERSYNDICALE PNC pense que l’irritant majeur en termes de qualité de vie c’est de subir nos plannings. Depuis de nombreuses années nous réclamons à l’entreprise la mise en place d’un outil qui donne davantage la main aux PNC sur l’organisation de leur planning.

L’enquête Altedia qui avait été réalisée en 2007 sur la perception que les PNC avaient des plannings est toujours d’actualité, plus de 80% des PNC se disaient très insatisfaits.

Depuis l’arrivée du nouveau PDG Ben Smith, des négociations catégorielles ont été ouvertes et nous avons réitéré cette demande qui faisait l’objet d’un chantage depuis plusieurs années : ce chantage consistait à répéter inlassablement que les règles d’utilisation contenues dans notre ACG étaient incompatibles avec les systèmes de bidding, aussi appelés P.B.S (Preferentiel Bidding Systems).

Eric Caron, SESSION C.E du 27 juillet 2018 : 

« Je souhaite rappeler que ce système est incompatible avec des règles d’accord collectif […] Il faut quand même que nous ayons tous conscience qu’un système de bidding est incompatible avec des règles d’accord collectif telles que nous les avons aujourd’hui. »

Selon la Direction, la punition était d’accepter de détricoter notre Accord Collectif, rémunération comprise.

Les Présentations des prestataires

La nouvelle Direction Générale a entendu notre demande. Ainsi nous avons rencontré les 3 principaux spécialistes mondiaux dans le cadre de négociations catégorielles :

- AD OPT le 28/11/18

- NAFTECH le 28/11/18

- JEPPESEN le 07/12/18

L’INTERSYNDICALE PNC a pu interroger les différents prestataires et nous avons découvert que RIEN dans nos règles d’utilisation n’était incompatible avec un système de bidding. Il n’est donc pas nécessaire de toucher à l’Accord Collectif pour mettre en place le bidding. Les règles d’utilisation et de rémunération sont tout à fait intégrables dans un P.B.S.

CONTRADICTION TOTALE AVEC CE QUE LA DIRECTION DU PNC SOUTIENT DEPUIS TOUJOURS.

Cela signifie-t-il que j’aurai tout ce que je veux ?

Noel approche mais non… Cela signifie que là où aujourd’hui je ne peux exprimer qu’un choix de DDA repos ou vol sur LC, puis un 2ème DDA sans date, je pourrai exprimer demain des demandes d’une autre nature (nuits à la maison, horaires de décollage, journées OFF spécifiques, durée de la rotation, escales de préférence, vol avec un ami…) sur toute la durée du mois. Les priorités pouvant varier à ma main d’un mois sur l’autre.

Si je ne demande que des Tokyo ou des TLV, je ne les aurai pas. Les vols les plus pénibles ne disparaitront pas pour autant, ni les 4 tronçons sur MC. En revanche avec cette nouvelle philosophie autour du planning je pourrai mieux organiser ma vie personnelle. 

Le bidding, une philosophie nouvelle pour élaborer les plannings court, moyen et long courrier

C’est un système de gestion des plannings qui consiste à entrer différents paramètres tels que destinations préférées, positionnement de jour ON ou OFF, préférence de rotation du matin ou du soir etc…

Le logiciel tourne ensuite pour attribuer ou pas les demandes, selon la priorité que vous aurez donnée à vos préférences. La mise en place du P.B.S devra s’accompagner d’un vrai travail d’information et d’accompagnement des PNC.

Quels sont les critères possibles pour arbitrer entre les PNC ?

Tout est possible. On peut choisir de faire valoir l’ancienneté, le turn-over des satisfactions ou encore l’équité stricte.

Un des prestataires propose de tester différents scenarii afin de choisir celui qui donne le plus de satisfaction aux PNC

Pourrais-je choisir d’être systématiquement en Heures Sup’ ?

Le système actuel lisse les heures de vol. S’il y avait une demande de PNC de voler plus, le P.B.S peut très bien être paramétré en ce sens. Ces paramétrages restent à la main de l’Entreprise.

Combien de temps un P.B.S prend-il pour être mis en place ?

Il faut compter environ 9 à 12 mois pour un déploiement total.

Ce système est-il irréversible ?

La nouvelle Direction Générale nous propose une phase de test, au bout de celle-ci, si le système de DDA était préférable, il serait possible de conserver le système actuel.

Pour conclure

La Direction affirme : « Un PNC a la main en moyenne sur 12 jours de son planning (par mois) ». Vous reconnaissez-vous dans ce nombre ?

L’INTERSYNDICALE PNC est convaincue que le système actuel est obsolète et que les bricolages opaques qui, concédés au compte-goutte, ne répondent pas aux attentes des PNC en matière d’organisation de leur vie privée.

Nous considérons que les présentations de P.B.S qui nous ont été faites sont autant de preuves que quelque chose est en train de changer dans la prise en compte des attentes des PNC.

Notons cependant que cette ouverture n’est pas unanime côté Direction. Deux mondes semblent s’opposer. L’un où il faudrait surtout ne rien changer et l’autre où l’on est prêt à envisager un changement de paradigme.

Nous allons donc demander qu’une période de test soit mise en place dans les meilleurs délais avec comme prérequis la stricte intégration des règles de notre Accord Collectif. Nous vous tiendrons bien sûr informés de l’avancée des discussions.

À lire aussi