Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

Lettre à Ben SMITH (JOON)

Monsieur le Directeur Général,

La situation sociale actuelle au sein de Joon,  filiale d'Air France, ainsi que son avenir dans le Groupe constituent une préoccupation majeure parmi les PNC de notre filiale et engendre des maux aux répercussions importantes sur l'activité.

Les nombreux arrêts maladie, les désertions de poste parfois ou encore les « clauses fatigue » évoquées en nombre pour une si jeune compagnie devraient mener à une réflexion sérieuse sur les règles d'utilisation du PNC Joon.

Les récents départ de PNC vers d'autres compagnies aériennes telles que les concurrentes easyJet et Aigle Azur, ou vers Transavia qui proposent également un CDI, traduisent bien une insatisfaction des PNC Joon, sur les plans financier, stabilité planning et reconnaissance professionnelle de l'employeur.

Pour tenter de juguler cette hémorragie de force de travail, le management PNC de Joon mène actuellement une campagne de convocation des navigants ayant eu des arrêts maladie. Cette pratique, qui ne peut qu'inciter les salariés à venir travailler alors qu'ils ne sont pas physiquement aptes, pourrait être lourde de conséquences sur la sécurité des vols. 

Elle prouve, si besoin en était, que la Direction de Joon est dépassée par les évènements et ne trouve pas d’autre alternative que de mettre en place un management punitif. Les PNC sont déjà épuisés à peine un an après le lancement des opérations.

De même les PNC expérimentés sont plus nombreux à cesser leur collaboration avec Joon, et les recrutements actuels démontrent le peu d'engouement pour cette classe de PNC qui pourtant est nécessaire au maintien de la transmission de l'expérience et de la conscience du risque. La rémunération est un facteur déterminant dans leur choix et la perspective d'évolution n'est plus un argument eu égard au coût de la vie à la base et en escale.

Les PNC Joon s'attristent d'être laissés pour compte et peu écoutés quand il s’agit de traiter de leurs conditions de travail et de la reconnaissance à leur juste valeur de leurs efforts quotidiens.

C'est dans ce contexte inquiétant que les Représentants Syndicaux JOON SNPNC / UNSA PNC Akli BENHAMMA et Patrice PRADEL, vous demandent une entrevue afin d'évoquer cette situation préoccupante dont la direction des opérations de Joon ne semble pas mesurer la portée.

Dans l'attente de pouvoir aborder avec vous de vive voix ces sujets, nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur Général, en l'expression de nos sentiments les meilleurs.

Akli BENHAMMA

Elu CSE

RSS SNPNC-FO Joon

Patrice PRADEL

Elu CSE

RSS UNSA PNC Joon

À lire aussi