Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

lettre ouverte aux pilotes

Dans le cadre de la consultation Pilotes sur le projet BOOST, l'Intersyndicale PNC, opposé à ce projet destructeur pour le PNC AF, à adressé une lettre ouverte à nos collègues. Partagez-la avec les Pilotes sur vos vols .

Cher(e)s Collègues Pilotes,

Nous sommes à un tournant décisif pour l'avenir de notre Compagnie Air France. Le projet TRUST TOGETHER, que l'on aurait pu croire, au vu des mots choisis, comme un projet  d'avenir commun plus apaisé, n'est en fait qu'une bombe à retardement pour notre population de navigants.

Nous savons qu'aujourd'hui la Direction Générale attend fébrilement le résultat de la consultation qui vous a été adressée pour pouvoir définitivement lancer le projet "BOOST", compagnie jumelle qui, à terme, cannibalisera notre Compagnie historique.

Nous, organisations professionnelles PNC, tenions à vous adresser cette lettre, tout d'abord pour vous informer de l'état de nos  discussions  avec la Direction Générale, mais aussi pour vous exprimer nos craintes.

En ce qui concerne nos négociations avec l'entreprise, nous voulons vous donner notre propre version des faits, car nous savons combien la Direction joue constamment sur les divisions et les mensonges. Aucune population quelle qu'elle soit ne doit être stigmatisée.

Dans un premier temps,  nous étions 30% trop "chers", et aujourd'hui ils prétendent que nous sommes 40% trop "chers" pour pouvoir opérer les lignes déficitaires en interne. Ces chiffres n'ont aucun fondement car notre coût à l'heure de vol est entretenu par cette même Direction qui refuse d'embaucher de jeunes PNC en interne dont le salaire d'entrée est de 1800 euros brut! Elle entretient donc volontairement notre masse salariale à un niveau élevé et préfère recourir à des emplois précaires (CDD, alternants, étudiants..). Tous ces faux contrats représentent près de 600 PNC ETP qu'elle devrait embaucher rien que pour faire passer l'activité 2017. Le différentiel salarial entre un PNC qui quitte l'entreprise et un jeune embauché est d'environ 50%! Dans les années à venir Air France devrait recruter plus de 1600 nouveaux PNC pour juste maintenir le réseau.

Récemment, l'entreprise nous a imposé des efforts supplémentaires, notamment par la réduction forcée des compositions équipage en passant certaines lignes d'un produit Business J vers un produit Business C, ce qui se traduit encore par la perte d'un PNC à bord sur de nombreuses lignes Long-Courrier.

Accusés, lors des négociations, de n'être pas assez productifs, nous avons accepté d'étudier des pistes de productivité comme le déplafonnement des heures de vol ou encore des organisations de rythmes différents qui permettraient une rationalisation de l'utilisation des heures de vol  PNC...mais nous n'avons même pas reçu de réponses! Depuis des mois, nous sommes face à un mur qui entretient des pseudos discussions connaissant parfaitement l'issue fatale et préjudiciable pour nous tous: de nouveaux conflits. Car nous ne pourrons, au vu du sort réservé aux PNC, accepter de mourir en silence. La Direction prétend qu'aucun accord n'est possible avec les PNC, c'est faux et mensonger puisque  nous l'avons prouvé plusieurs fois par le passé.

Nous redoutons que le sacrifice des Hôtesses et Stewards d'AF soit total, à terme, avec la mise en place du contrat unique qui ne fera qu'accélérer le transfert de l'activité AF vers BOOST sans véritable contrôle. L'économie des lignes ne repose pas sur le seul coût des PNC puisque l'embauche seule de jeunes PNC AF et une organisation différente de notre activité représentent bien plus que les 40% de surcoûts affichés.

Nous tenons enfin à vous alerter sur le danger d'un tel plan qui ne va faire que renforcer certaines tensions, déjà parfois palpables entre Pilotes et Hôtesses et Stewards et entretenues par la Direction. Nous, navigants, faisons partie de l'ADN de cette compagnie Air France, que nous aimons tous et que les Directions successives ont fortement malmenée ces dernières années, soit par incompétence, soit par ignorance du monde PN.

L'esprit d'équipage est encore vivant à Air France, mais pour combien de temps avec ce plan dévastateur pour nos populations? Qu'en sera-t-il de l'esprit d'équipage, du CRM, de la sécurité des vols après cette ostracisation programmée des PNC Air France? Nous avons traversé ensemble des moments douloureux lors d'accidents ou d'incidents graves que nous avons surmontés grâce à cette cohésion d'équipage. La Direction ignore le monde navigant et choisit de se moquer des conséquences funestes de ses choix.

Nous avons pourtant montré, à travers plus de 80 ans d'existence, que la Compagnie Air France, notre Compagnie, a su résister et que le travail conjointement mené entre les PNT et les PNC a permis de conserver l'excellence et l'efficacité. L'exemplarité de la gestion de notre CE, opérée communément par des PNT et des PNC prouve d'ailleurs à toute l'entreprise la valeur de notre travail d'équipe que nous menons ensemble comme celui d'un équipage...

Nous tenons par-dessus tout à perpétuer ces valeurs, envers et contre tout, et surtout contre les attaques incessantes de Dirigeants ignorants du monde navigant. C'est vous aujourd'hui, cher(e)s Pilotes, qui avez le choix de sauvegarder cette cohésion des navigants qui fait la force d'Air France. C'est pourquoi nous comptons sur vous pour ne pas accepter la découpe de notre Compagnie et sa filialisation.

 

Les Bureaux

À lire aussi

</