Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

LEURRE DE LA CONCERTATION

Définition : Leurre : Ce qui abuse, trompe. ex : Cet espoir n’est qu’un leurre. – synonyme : illusion, tromperie OUI à la concertation et aux idées nouvelles NON aux projets bidons pour faire illusion.

La Direction a convié le 25 juillet dernier les Organisations Syndicales Représentatives à une réunion d’information sur le dispositif de concertation : « Demain Air France ». Ce dispositif a été annoncé le 14 juin, en réponse au NON exprimé lors de la consultation de Jean Marc Janaillac...

Le document nous ayant été adressé la veille, nous avons pu en prendre connaissance avant la tenue de cette réunion s’annonçant tendue !

Mme Amal Hammouda, Directrice de la Transformation (si, ce titre existe chez AF !) a tenté une présentation avec des mots comme : «ré-conciliation, re-nouer le dialogue, sortir du malaise, co-construction, aspirations positives, trop de diagnostics sans actions et sans solutions... etc... etc...» s’appuyant sur le texte de 32 pages dont nous vous révélons quelques pépites :

  •  « faire émerger les rêves et aspirations » : magnifique ;)
  •  « avoir de vrais échanges » : ce qui laisse sous-entendre que pour l’instant ils sont faux... 
  • « une opportunité pour donner un second souffle à notre famille » : un verbiage souvent galvaudé ces temps-ci...
  •  « des formats en présentiel pour impliquer chacun selon ses envies » : en revanche, pour nous PNC, la sécurité, la sûreté c’est à la maison, tout seul derrière son ordi...
  •  « démarche horizontale où les idées seront prises en compte » : donc, jusqu’à restitution de la concertation, elles ne le seront pas ?
  •  « principe de confiance mutuelle » : après des années de non respect d’accord, Joon, le rattrapage des salaires etc...les mêmes osent encore parler de confiance mutuelle !

Une concertation mascarade à... 10 000 000 € alors que les problèmes sont connus !

Alors que les salariés sont en conflit depuis le mois de janvier, qu’une entreprise comme AF/KLM est en vacance de gouvernance depuis le 4 mai, témoignant d’un profond malaise social chez AF, la direction d’AF lance une concertation à 10 millions d’euros !!!

Si réellement la direction d’Air France souhaitait prendre en compte le malaise exprimé par les salariés, elle commencerait par écouter vos représentants PNC qui n’ont de cesse de porter les revendications des salariés au travers d’instances légales au niveau central et par Etablissement comme les CE, CHSCT, QDP, SGRF, Commissions en tout genre, FSSV, etc...

Toutes vos remontées terrain sont relayées au quotidien. La direction ne veut pas prendre en compte ces remontées alors qu’elles mettent chaque jour en évidence des carences organisationnelles et managériales. Les salariés subissent des dizaines d’annulation de vols avec les conséquences que l’on connait pour tous les personnels en front line. Les projets de réduction de coût permanents ont démotivé les équipes et engendré des souffrances au travail. Le fait que la direction privilégie le remboursement de la dette aux investissements décourage les salariés. Le mépris des PNC Air France au profit de Joon. Le manque de moyens criant pour que les salariés puissent faire correctement leur travail ajouté au sous effectif chronique contribue grandement à ce malaise qu’ils espèrent résoudre par un nouveau canal d’expression dont les salariés et les PNC ne sont plus dupes.

Faire participer les salariés en leur prêtant un rôle d’acteurs, c’est donner l’illusion qu’on s’intéresse à eux. Technique éculée de manipulation. Cette concertation est bien un leurre visant à gagner du temps en occupant les esprits.

Alors que Mme Hamouda tentait de dérouler son Power Point, très vite, les Organisations syndicales (SNPNC, FO, UNSA PNC, UNSA SOL CGT) ont fait part de leur consternation sur l’objet de cette réunion et ont décidé de ne pas s’éterniser davantage dans cette grand-messe, suivies des deux administrateurs salariés présents.

OUI à la concertation et aux idées nouvelles

NON aux projets bidons pour faire illusion.

À lire aussi