Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

nego acg pnc 2016 acte iv une négociation loyale et sérieuse ?

La 4ème réunion de négociation s'est tenue jeudi 19 mai. Cette réunion a atteint des sommets de surréalisme. La Direction ne se cachant pas de jouer la montre et de tout faire pour ne pas montrer les objectifs chiffrés de dégradation de notre accord qu'elle affirme pourtant vouloir obtenir. L'Entreprise, après plusieurs années de discours culpabilisants et de menaces de coupes sombres dans nos accords, a peur d'annoncer la couleur des gains de productivité qu'elle quémande, dans un contexte économique devenu favorable et où notre Compagnie se redresse grâce a nos efforts. Il est connu qu'il est difficile de guérir du Syndrome de Gilles de la Tourette, surtout quand il consiste à répéter de manière compulsive à ses salariés et sur une longue période le même discours anxiogène.Fait éloquent : En plus de 30 heures de réunion, l'entreprise n'a pas ouvert les accords collectifs !!!!N'allez pas imaginer que nous abordons des sujets tels que la qualité planning, les congés, les règles d'utilisation, l'intégration des F.T.L ou encore le calcul de la rémunération, nous en passons et des meilleures, qui pourtant sont primordiaux aux yeux de tous.   Nos interlocuteurs poussent la provocation jusqu'à continuer de discutailler des modalités formelles des rencontres à venir, enchaînent en boucle les slides montrant à quel point nos DDA, nos repos et nos congés sont une nuisance pour l'exploitation. Nous nous demandons alors ce que ferait la Direction pour gagner du temps si POWERPOINT n'existait pas. Pour mémoire il ne reste que 5 réunions (dans le calendrier serré que M.GATEAU a souhaité) pour aboutir à un accord.   Dans ce contexte, et sans doute pour tâter le terrain, l'Entreprise a fini par décocher sa première flèche : l'attaque de notre GVT (augmentation automatique des salaires via l'évolution des échelons et des classes). Outre le renouvellement du gel de 3 années pour tous les PNC, il s'agit pour AF d'ajouter un échelon (2 bis) et d'augmenter le temps passé dans les échelons (durée 3 ans dans les 3 premiers échelons iso 2 ans). Cela représente une perte de 67.000? sur une carrière HST, soit la perte de 2000? par an, à vie! Inutile de dire que les délégués SNPNC-UNSA PNC ont assuré l'Entreprise que si elle persistait dans de tels délires nous saurions mobiliser les PNC?   Comme nous l'avions prévu, ceci n'est pas une renégociation d'accord collectif, mais une mascarade.   Outre la provocation permanente que constituent ces réunions, elles sont une fois de plus l'occasion pour l'Entreprise de mépriser ses salariés et leurs représentants. En effet, depuis le début, nous rappelons à la Direction que TOUS LES DOCUMENTS produits en réunion plénière devraient (dans un souci d'efficacité et de transparence) nous être envoyés en amont afin d'y travailler et de préparer nos questions et objections argumentées. Jusqu'ici la Direction est restée sourde à cette demande qui rentre pourtant dans un cadre défini par la loi : celui d'une négociation loyale et sérieuse. Vous trouverez-ci-dessous le courrier que nous avons adressé à M. GATEAU DG-RH Air France, afin de pousser l'Entreprise à être honnête et sérieuse dans sa façon de négocier.DE NOTRE COTE, NOUS SOMMES D'ORES ET DÉJÀ HONNÊTES ET SÉRIEUX QUAND NOUS AFFIRMONS NOTRE DÉTERMINATION A NE RIEN LÂCHER.

À lire aussi