Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

ni boost ni soumis

L'Intersyndicale PNC a annoncé en début de semaine, par communiqué de presse, que les garanties  concédées  aux pilotes dans le projet  BOOST, à savoir de pouvoir voler indifféremment sur les 2 compagnies, constituent un véritable danger pour l'avenir des hôtesses et stewards Air France.

Projet boost : PNC AF Oust !

Nous connaissions le projet BOOST dès novembre 2016 dont la forme  était alors beaucoup moins menaçante pour les PNC. Rappelons-le, il était dépeint comme une entité qui permettrait d'opérer 10 lignes LC et 18 lignes MC présentées comme les plus déficitaires. Cette limite n'est d'ailleurs plus d'actualité puisqu'il a été annoncé aux pilotes que BOOST concernerait simplement tout ou partie des lignes d'Air France. Nous nous  y étions déjà opposés sur le principe puisque ce projet excluait de facto une seule population d'Air France : les PNC. La particularité de la situation et surtout celle du calendrier nous a obligé à faire le choix de la négociation et à nous concentrer sur notre Accord Collectif qui arrivait à son terme.

Secrets et mensonges

Aujourd'hui, la manipulation et les mensonges de la Direction nous obligent à réagir fermement au projet BOOST car les accords PNT que la Direction est en train de mettre en place permettent une porosité totale des activités d'Air France et de BOOST.

En clair, dans 4 ou 5 ans, le temps qu'Air France puisse acheter plus d'avions (a priori des A350) avec l'argent des efforts que nous avons réalisés dans Transform 2015, le nombre de lignes MC et LC pouvant être exploitées par BOOST va exploser ! Et c'est clairement notre activité de PNC Air France qui est  dans le collimateur de nos Directeurs.

Grâce aux passerelles PNT  entre les 2 compagnies, l'exploitation d'une grande partie des lignes d'Air France pourra progressivement et massivement être opérée par des PNC Low costs. Pendant ce temps, nous, PNC Air France, continuerons à voir nos coûts exploser puisqu'il n'y aura quasiment plus d'embauches de jeunes PNC à AF pour venir compenser nos salaires encore plus importants du fait de notre ancienneté qui continuera d'avancer.

Notre soi-disant "cherté" est donc entretenue artificiellement par nos dirigeants en refusant d'embaucher de jeunes PNC à Air France et en faisant ces embauches de jeunes  chez  BOOST!

Le scénario est clair : dans 5 ans, après un dernier accord « pseudo protecteur », on nous annoncera que nous sommes définitivement trop chers et qu'il faut que l'on aille travailler chez BOOST, aux conditions de BOOST ou alors que l'on baisse tous  nos salaires de 30 %!!!

Seul objectif de la Direction : Eradiquer le PNC d'AF

Voilà le véritable plan de l'entreprise: siphonner la rémunération des PNC d'Air France, progressivement mais sûrement! C'est le remerciement que nos patrons nous donnent pour les efforts réalisés qui permettent aujourd'hui d'annoncer des bénéfices records depuis des années : près d'1 milliard d'euros !

Rappelez-vous, le Président Janaillac, dès son arrivée dans l'Entreprise, avait demandé un audit auprès des différentes catégories de l'entreprise pour soi-disant mieux comprendre et optimiser le fonctionnement d'Air France. C'était surtout pour mieux trouver la cible et ils l'ont trouvée : les PNC dont tous les accords étaient sur le point de tomber, représentaient la cible la plus facile!

Nous avons donc été enfermés dans la négociation de l'Accord Collectif menée par des  interlocuteurs qui n'étaient là que pour faire patiner la négo, d'où ces réunions incessantes dont il ne ressortait jamais rien de concret. Tout notre travail, toutes nos propositions n'ont jamais reçu la moindre réponse! Une négo bidon pendant que le véritable projet de démantèlement des PNC se met en place !!!

Eh bien c'est fini, l'Intersyndicale PNC n'a pas vocation à accompagner la fin de vie des PNC d'Air France. Nous n'allons pas négocier gentiment un dernier accord (que la Direction veut, en plus, plus productif!!!!! allons-y pendant qu'on y est !) pour que dans 5 ans on nous coupe définitivement la tête!

Détournement d'efforts

Hier, Nous avons donc, dès le début de la réunion de négociations, posé nos conditions: nous n'accepterons aucun compromis en contrepartie de Boost, surtout sous cette forme qui exclut les PNC AF et les voue à une purge inévitable.

Nous avons accepté des efforts Transform pour pouvoir ensuite relancer l'embauche de jeunes PNC à Air France, seule garantie pour que l'équilibre de notre masse salariale se maintienne et que nous restions compétitifs! La Direction nous vole le fruit de nos efforts en allant faire ces embauches dans une compagnie externe pour mieux nous faire disparaître ensuite, c'est inacceptable!

Nous avons, bien entendu, reçu une fin de non recevoir qui nous a contraint à quitter la réunion de négociations. Nous n'avons plus rien à échanger avec des interlocuteurs qui n'ont qu'un seul mandat: nous endormir tout en essayant,  au passage, de nous arracher quelques efforts supplémentaires pour empocher quelques primes !

Aujourd'hui, les PNC n'ont plus rien à perdre en se battant contre cette structure. Nos dirigeants ont choisi la mort des PNC d'Air France, eh bien  soit ! Mais les PNC sauront se mobiliser au travers d'un conflit massif pour combattre BOOST

L'Intersyndicale PNC a exigé d'être reçue par le Président Janaillac, que nous rencontrerons le vendredi 10 février. A l'issue de cette rencontre, 2 voies sont possibles : soit l'Entreprise recule sur ce projet sordide destiné à exterminer les PNC Air France, soit.... LA GUERRE !

L'INTERSYNDICALE PNC SE BATTRA POUR LE RESPECT ET L'AVENIR

DU METIER DES PNC D'AIR FRANCE,

LES PREMIERS ACTEURS DE LA RELATION CLIENTS!

À lire aussi