Imported Layers Icon Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Informations bancaires Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

Pris la Main dans le Sac #5bis : Stabilité, la méthode du pire, suite mais pas fin !

Alors que notre chère DG Mme Rigail vient d'être nommée au grade de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur le 14 juillet dernier (on se demande d’ailleurs bien pourquoi, serait ce pour T15, pour la suppression d’emploi PNC, des rabotages des conditions de travail des PNC etc…),  la Direction gagne du temps sur les sujets qui fâchent et fait traîner pendant des semaines ou même des mois ses prises de position. C’est moche !

➡️ Une reconnaissance de son erreur en pointillés

Grâce à notre intervention et notre courrier, l'UNSA PNC a obtenu de la Direction, une compensation, vue sa gestion extrêmement contestable des rotations MEX/CUN impactées par les limitations de charges consécutives à des problèmes météo.

➡️ 24h de RADD sont octroyés à tous les PEQ concernés, soit les équipages des rotations du 2,5,6,7,8 et 9 mai 2022.

Bien évidemment, le dossier n’est pas clos et nous persistons dans nos demandes : Après le départ de la base, une rotation est stable, sauf incident d’exploitation qui, par définition, n'est pas programmable.

Ce principe de stabilité des activités est actuellement bousculé voire remis en cause avec des impacts potentiels sur la sécurité des vols. Avancer l'horaire du retour ou rajouter une bretelle durant l'escale ne peut en aucun cas être imposé et ce pour une bonne raison : la gestion du repos et les exigences réglementaires sur la consommation d'alcool.

En attendant que le sujet soit tranché, si vous êtes confrontés aux genres de modifications que nous venons par exemple de connaître sur ICN, (rajout d'une bretelle sur le temps d'arrêt en escale) ou si votre retour est avancé (croisement de rotation) vous avez l’obligation réglementaire de refuser d'effectuer le vol si vous avez consommé de l'alcool dans les 8 heures précédant le départ ou si l'info vous arrive après une nuit blanche de folie !

Nous ne sommes pas devins et à ce jour le temps d’escale est à notre main, pas à celle de la production.

➡️ Nous n'accepterons jamais la “méthode du pire” ou « la mauvaise fois est de rigueur » !

Celle qui consiste à dire que si ce n'est pas écrit tout est permis… Alors même que c’est écrit !

Comme nous l’avons déjà expliqué, le chapitre stabilité des activités est très clair : Après la sortie des TDS, « Les activités initialement programmées peuvent néanmoins être modifiées ou supprimées sur un tour de service mais dans un cadre restreint précisé ci-après… A la base avant ou après l’engagement du TSV » (page 185 AC PNC)

De toute évidence, la notion de « cadre restreint » n’est pas suffisante face à la méthode du pire ! (Restreindre : verbe transitif, Rendre plus petit, ramener dans des limites plus étroites. Ex : restreindre ses dépenses ; ses ambitions. Synonymes : diminuer, limiter, réduire)

Le cadre restreint exclut de fait toute modification entre le départ de la base et l’engagement du TSV retour à partir duquel il peut survenir un incident d’exploitation. Incident d’exploitation lui-même parfaitement défini et cadré dans notre accord collectif.

Nous demandons une énième foi à la Direction de reprendre le chemin de la raison. Des échéances arrivent et avec cette attitude perfide, cela ne fait que renforcer notre manque de confiance vis à vis d’elle et va à l’encontre de la loyauté vis à vis des accords signés.

Qu'importe la chaleur de l'été, la vigilance est de rigueur, mais l’automne peut être bien plus torride encore…

Contactez-nous

Nous répondrons à toutes vos questions dans les plus brefs délais.

*
*
*
*
*
Ou par email unsapncaf@gmail.com