Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

Rencontres en haut lieu pour une détermination intacte !

Après des propositions en forme de nouvelles provocations indécentes à l’occasion du CCE du 14 juin dernier, symptôme même du mal rongeant notre direction, incapable de montrer le moindre respect pour ses salariés, incapable de reconnaître d’une manière ou d’une autre ses erreurs, la présidente Mme Couderc annonçait la nomination d’un nouveau PDG d’AFKLM ayant « moyen et compétence » pour au plus tard mi-juillet.


Depuis, les hautes sphères de l’entreprise ressemblent de plus en plus à un capharnaüm, symbole même d’une incompétence certaine à prendre la mesure des enjeux en cours tant sociaux (justice salariale, dégradation inconséquente des conditions de travail induisant une souffrance au travail inédite ...) qu’industriels (sous-effectif et manque d’avions entraînant nombre d’annulations, sécurité des vols malmenée...).


Néanmoins, alors que la direction peine manifestement à trouver un PDG exécutif avec mandat, l’Intersyndicale Air France rencontre des élus sénatoriaux et autres pour aborder le contexte général et social de l’entreprise. Notre volonté est de sensibiliser, d’expliquer notre situation et de débattre des perspectives de croissance par un investissement dans l’outil industriel et le collectif humain en adéquation avec un rattrapage légitime de nos salaires.


Fort des mobilisations passées et de la récente consultation salariale qui a sanctionné l’attitude méprisante de l’actuelle direction d’Air France, l’Intersyndicale AF réaffirme non seulement son unité, mais aussi sa détermination à obtenir satisfaction.


Le tout nouveau plan stratégique ne saurait être discuté ni recevoir l’aval des salariés et de l’Intersyndicale Air France tant que cette revendication restera insatisfaite.

L’Intersyndicale Air France

À lire aussi