Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

résultat de la consultation des adhérents de l'intersyndicale pnc

Nos 2 syndicats représentatifs, SNPNC et UNSA PNC, réunis en Intersyndicale PNC ont consulté l'ensemble de leurs adhérents sur la volonté de signer ou non un accord de cadrage qui permette de prolonger notre ACG de 4 mois le temps de négocier un nouvel accord collectif PNC.

Nous arrivons à 86% de votes favorables à la signature de cet accord de cadrage, accord que l'Entreprise vous avait adressé sous webmail. 

Et maintenant que se passe-t-il ?

Conformément à l'expression très majoritaire en faveur d'une signature, l'Intersyndicale PNC va donc signer cet accord de cadrage qui entrera en vigueur le 1er novembre et s'achèvera le 28 février 2017, et qui prolonge donc notre ACG. Pendant cette période, les syndicats représentatifs vont donc reprendre les réunions de négociation avec l'Entreprise dans le but de parvenir à un accord favorable aux PNC et le plus long possible.

 

Nous vous rappelons que cet accord de cadrage ne présume en rien de l'issue des négociations. Cette signature ne signifie en aucun cas que nous pourrons trouver un accord avec l'Entreprise qui a déjà annoncé qu'elle rechercherait une amélioration de compétitivité à tous les niveaux (propos largement relayés par le nouveau PDG AF/KLM, M. JANAILLAC).

 

L'Intersyndicale PNC favorisera toujours  la voix du dialogue et a pour objectif de parvenir à un nouvel  accord  protecteur qui préserve  l'emploi, la rémunération et les conditions de travail. Mais être favorable à la discussion et à la négociation ne veut pas dire que nous acceptons de revenir  à nouveau à la table pour   enchaîner des réunions qui ne mènent à rien, comme cela a pu être le cas depuis avril 2016. Nous avons tous pu constater et déplorer le résultat de ce simulacre de négociations qui s'est soldé cet été par un conflit majeur. Sans notre participation massive à la grève un feu vert aurait été donné à notre Direction pour dégrader notre ACG.

 

L'Intersyndicale PNC prévient d'ores et déjà la Direction que sa volonté de reprendre le dialogue ne veut pas dire qu'elle acceptera  ses fantasmes. Les PNC ont déjà donné  et continuent de faire des efforts dans le cadre de Transform. La pénibilité de notre métier  n'est plus à démontrer et ne pourra supporter aucune dégradation supplémentaire.

 

L'Intersyndicale PNC sera donc extrêmement vigilante sur les propositions

de l'Entreprise, ou de ses partenaires, qui viseraient à détériorer

le métier des PNC d'Air France.

À lire aussi