Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

vente a bord : dis tonton, pourquoi tu tousses?

Depuis des semaines, voire des mois, vous avez pu constater à la lecture des Questions des  Délégués du Personnel, que nous interpellons la Direction sur cette fameuse et litigieuse Prime Vente à Bord ou PIVAB.   Pour mémoire, l'accord initial de 2012, alors non signé par l'UNSA PNC, n'existe plus car AUCUNE des organisations syndicales n'a souhaité le prolonger sous cette forme depuis juillet dernier.   Alertée par nos questionnements, pour le moins dérangeants, la DRH avait organisé une gentille réunion entre amis en octobre dernier afin de nous rappeler les bienfaits du système et surtout le caractère infaillible de ce qu'ils nomment "le process qualité". (Procédure qui consiste à faire des enquêtes et analyses au retour des voitures VAB, DUTY FLY SERVICE (DFS) étant bien entendu que la direction reste seule juge et partie).   Nous avions alors appris, et ce, avec la plus grande fierté (c'est ironique?), que nous étions les BEST SELLERS de cette entreprise, nos résultats étant même parmi les meilleurs du marché en matière de ventes à bord. Pas en matière de rétribution, on vous l'accorde....  Ne soyez pas déjà sarcastiques,  attendez de lire la suite !  Après les congratulations, vinrent les frimas de l'hiver, et aujourd'hui, non contents de nous récompenser avec des cacahuètes, on nous dit que "non, va falloir mettre les bouchées double, on peut mieux faire et patati et patata". Il se dirait même que l'objectif à atteindre en 3 ans serait de doubler ce chiffre d'affaire...   Dès lors, on comprend aisément que DFS se gave et que le PNC sonne les cloches, tel Quasimodo du haut de sa tour... ou bien est-ce le PNC que l'on prend pour « LA cloche »???Sauf que le temps des festivités à sens unique, eh bien c'est terminé ! Vos délégués UNSA PNC ont décidé de mettre un terme à ce scandale.   Nous venons en effet de  soulever un grave problème  que la Direction feignait d'ignorer jusqu'alors : une pratique honteuse qui consiste à faire subir la démarque "inconnue" (écarts de caisse, spoliation notamment) sur tous ses équipages. Ce qui revient, au-delà de la perte sèche financière, à jeter l'opprobre sur chacun d'entre nous.   Or, il faut savoir que:   1.    la démarque inconnue (écarts de caisse, spoliations, etc?) est une charge de l'entreprise qui s'exprime en pourcentage du chiffre d'affaire global et non en charge imputée sur le dos du salarié   2.     et, s'agissant d'un élément de rémunération, tel que défini dans notre accord collectif,   L'article L3251-4 du nouveau code du travail précise qu' "Il est interdit à l'employeur, (...) d'imposer des versements d'argent ou d'opérer des retenues d'argent sous la dénomination de frais ou toute autre dénomination pour quelque objet que ce soit (...) dans les secteurs suivants, hôtels, cafés, restaurants (...) entreprises de transport."   Nous sommes donc face à une véritable arnaque qui, juridiquement, porte un nom: UNE SANCTION PÉCUNIAIRE PROHIBÉE.Lors de notre entretien, nous avons demandé à la Direction de cesser, dans un premier temps, cette pratique illégale et, dans un second temps, de revoir sa copie concernant cette prime d'intéressement. Nous lui avons démontré toutes les incohérences du système (proratisation de la démarque sur les 2 équipages de la rotation, problématique de la compo peq, grille de calcul des seuils de vente digne d'une encyclopédie Universalis, on en passe et des meilleures).Démonstration :   Vous effectuez un Vol aller sur AF 066/02may vers LAX, vous vendez pour 1000eur de marchandises. Vos collègues qui ramèneront votre avion sur le AF069/02may vers CDG ne vendront rien (SHAME ON THEM!). DFS constatera au retour des trolleys VAB, une démarque de 250EUR (après moults recherches qui prouveront, selon eux, la "disparition" des produits ON BOARD).   Et bien que va-t-il se passer? C'est tout simplement votre équipage du AF066 qui subira une baisse de sa prime d'intéressement car c'est le seul chiffre d'affaire de la rotation avion? Mais qui a volé l'orange??? disait Gilbert Bécaud. L'équipage aller ou l'équipage retour?  On ne sait pas mais on accuse sans aucune autre forme de procès.   Et, double peine, si vous aviez par miracle atteint le seuil fatidique pour obtenir les 13% de marge: BIM BAM BOUM avec cette démarque vous retomberez peut être à 10%.   Alors oui, laissez la colère monter en vous : on vous dit que c'est pour mieux garantir le collectif! L'éthique de l'entreprise, quoi! On en rêvait, AF le fait.   La Direction semble nous avoir entendus et dit avoir commencé un travail de recherches sur cette prime, qui sera plus rémunératrice, plus lisible de tous? A l'UNSA PNC, on est comme saint Thomas, et là où le bât blesse, c'est qu'en attendant, ce modèle révoltant perdure? Nous sommes lassés des injustices et des abus, c'est pourquoi nous avons décidé d'entreprendre une action en justice (une de plus) pour faire cesser ce racket institutionnalisé.L'UNSA PNC DIT STOP AUX MODES DE CALCULS ALAMBIQUES ET EXIGE DE LA TRANSPARENCE ET DU VRAI POURCENTAGE!N'oubliez pas 

À lire aussi