Imported Layers Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

Vols de valorisation : Oui mais encore ...

Valoriser X OUI mais pas au détriment de Y !

S’il y a bien un sujet dans notre vie de PNC, qui déchaîne les passions, c’est bien la campagne de DDA.

Et alors que l’UNSA PNC tente de trouver une solution pour ramener un équilibre dans un système devenu bancal, nous avons pris connaissance de « vols de valorisations ». 

Certes, un vent de fraîcheur venu du grand nord canadien a amené l’entreprise à, revoir ses méthodes managériales, (ça prendra du temps, on vous l’accorde).

Les instructeurs sont ainsi invités à reconnaître et récompenser ponctuellement les PNC qui se distingueraient par leur exemplarité entre autres.

Une démarche qui se veut de base bienveillante et motivante, à laquelle nous ne sommes pas diamétralement opposés; d’autant qu’iI s’agit d’un traitement managérial individuel qui n’est pas du ressort des organisations syndicales.

SAUF QUE... lorsque ce type de traitement touche aux DDA, que ces dits vols de valorisation, entraînent des inégalités dans la campagne de desiderata, l’UNSA PNC dit non.

Depuis quelques semaines, nous avons constaté le positionnement de PNC sur des vols prisés tels que SEZ, BKK, CPT, LAX ou encore MLE, EN AMONT de la campagne de DDA1 (liste non exhaustive).

Nous avons donc interrogé l’entreprise sur la manière dont étaient articulés ces vols par le biais des RIC (réclamations individuelles et collectives).

Ces vols nous dit-on sont: «  à la marge, hors top 10 des destinations les plus demandée, et gratuits en reconnaissance d’une exemplarité ou de services rendus ».

Les réponses n’ayant pas apporté d’éléments probants, nous avons demandé à Eric Caron de statuer sur ce sujet rapidement.

Il a d’ores et déjà indiqué que le vol SEZ ne ferait plus partie des possibilités de préemption par les secteurs.

Nous considérons bien évidemment que cela n’est pas suffisant et nous lui demandons que ces vols soient A MINIMA positionnés après la campagne de DDA1, voire que ces vols rentrent dans le cadre des DDA appuyés, qui eux sont bien encadrés, p174 de l’ACG: « Dans tous les cas impératifs exprimés par écrit par le PNC, la décision d'attribution est prise et notifiée par la division de vol et l'intéressé voit son indice pondéré par une majoration de 50 % des points ».

Le respect des accords et l’équité restent notre priorité.

À lire aussi