Imported Layers Icon Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Informations bancaires Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

KISS from CSSCT : Quand t’es KC, la SV est KO ! Avis de Danger Grave et Imminent !

Alerte concernant la rotation PUJ/SDQ, effectuée en 3 ON avec 26h d’escale et retour avec 2 étapes de nuit. Rotation scandaleuse et dangereuse qui dure et qui perdure malgré les avertissements répétés et successifs de nos délégués CSSCT et SGRF.

Rotation dense et fatigue intense qui mettent à mal la sécurité des vols et la santé des PNC.

Rex fatigue en quantité, SV menacée, tâches non gréées, absentéisme au paroxysme, autant d’indicateurs qui illustrent l’urgence de la situation.

La Direction, alertée depuis 6 mois, ne veut pas voir le Danger malgré des REX de nos collègues qui font entre autres,  état d'endormissement aux décollages et atterrissages…

Comment ignorer les faits, qu’attend la Direction pour réagir et sauver la SV ?

Faudra t-il un incident voire un accident pour qu’ils prennent en compte l’importance de nos revendications? La vérité c’est qu’ils font traîner pour passer l’été !

C’est irresponsable et condamnable!

Le comité SGRF a proposé pour sortir de cette dangereuse crise:

  • passage à 48h d’escale pour avoir un repos profitable
  • Effectuer le bi-tronçon à l’aller de jour!
  • Changer de type avion pour un meilleur ratio Peq/Pax et récupérer 1 CC supplémentaire.

Toutes ces demandes pourtant honnêtes ont été refusées sans appel.

Entre programme à passer et sécurité des vols, la Direction a tranché…

Les commissaires CSSCT PNC décident donc de consigner un Danger Grave et Imminent sur les rotations PUJ/SDQ.

Quelles sont les conséquences?

Une réunion doit être déclenchée dans les plus brefs délais pour forcer la Direction à se justifier ou à prendre des actions correctives. Ça tire également une sonnette d’alarme officielle qui résonne jusqu’à la DGAC et l’Inspection du travail et en cas d’incidents futurs ( chose que nous n’espérons pas bien évidemment), les conséquences juridiques pour l’Entreprise seraient alors sans appel.

Nous condamnons, une nouvelle fois l’attitude de la Direction, nous leur demandons d’apporter des solutions rapides et efficaces et les sommons de réagir avant le pire!

La Direction aurait tort de prendre à la légère les alertes des représentants de la CSSCT et du SGRF. La sécurité des PNC reste la priorité.

Contactez-nous

Nous répondrons à toutes vos questions dans les plus brefs délais.

*
*
*
*
*
Ou par email unsapncaf@gmail.com