Imported Layers Icon Icon Icon Logo Logo Logo Logo Group 2 Group Group Group calculator Circles Shape Group Page 1 Faacebook 001-notepad Group Page 1 Group Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Icon Group 3 Informations bancaires Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Page 1 Group 54 Page 1 Group 52 Page 1 Icon Group Icon Icon Icon padlock Icon contact-book Icon Twitter warning

Pass Sanitaire PNC : l'interview vérité !

Alors que le pass sanitaire doit prendre effet partout le 30 août prochain, cette mise en application au sein de notre entreprise a été présentée ce matin en CSE Extra (Voir plus bas notre déclaration préalable faite en ouverture de session). Nous avions également sollicité un entretien auprès de la Direction en milieu de semaine afin d’obtenir des adaptations pour les PNC concernés.

Pour ceux qui veulent aller à l’essentiel, la réponse est NON, à tout. Ou presque ! Pu** de covid !
Rien ne changera dans l’immédiat, l’heure est plus que jamais aux économies. Toutefois en fonction des contraintes que cela pourrait porter sur l'exploitation, ils verraient...

Voici les grandes lignes en format question/réponse, histoire de vous situer l’ambiance…

➡️ L’UNSA PNC soutient et maintient la demande de la CSSCT pour une mise en place rapide de tests salivaires dans le laboratoire de la cité. Avez-vous avancé sur le sujet ?

La Direction répond:  la HAS, (Haute Autorité de Santé #ça claque) dit que la fiabilité est plus faible qu'un test naso-pharyngé et surtout que le gouvernement ayant adopté une posture de fermeté sur la crise sanitaire n’est pas enclin à donner une dérogation pour les PN.

NDLR : comprendre “c’est pas moi, c’est lui” ou “passe à ton voisin”... c’est peut être une solution de facilité aussi pour La Direction vu le positionnement rigide du Gouvernement. Le test salivaire est un test RT PCR valide, mais le ministère du transport dit que non.

Sur le site de la HAS, voici ce que nous pouvons lire :

La fiabilité des tests salivaire de 85% et recommandé en première intention dans le cadre de dépistages ciblés à large échelle en particulier s’ils sont répétés régulièrement : au sein d’écoles, d’universités, pour le personnel des établissements de santé, des EHPAD…

Plus d'information en cliquant ICI

Ce qu’on peut lire sur le site du gouvernement :

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation, numérique (via l'application TousAntiCovid notamment) ou papier, d'une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :

La preuve d'un test négatif de moins de 72h (ou 48h pour les tests antigéniques dans le cadre de voyages vers certaines destinations, comme la Corse, les collectivités d’outre-mer et l’Union européenne)

Tous les tests RT-PCR, antigéniques et désormais les autotests sous la supervision de professionnels génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le personnel de santé dans SI-DEP

Plus d'information en cliquant ICI

➡️ L’UNSA PNC demande un accès au laboratoire de la cité pour les PNC dont le pass sanitaire ne serait plus valide en retour de vol, ce qui simplifierait leur retour au domicile.

La Direction répond : pour le retour des provinciaux, la Direction générale du service en vol a obtenu une extension des horaires au terminal 2F, ainsi qu’un accès facilité pour les PNC.

NDLR : on ne demande qu’à y croire pourtant l’UNSA PNC pour le moment, est comme Saint Thomas ... A suivre donc

➡️ L'UNSA PNC demande la possibilité d'effectuer le test à J au sein du laboratoire de la cité pour les PNC CC/MC le nécessitant.

La Direction répond :  le contrat avec le laboratoire ne prévoit pas ce flux supplémentaire, ça coûte trop d'argent et la loi ne lui impose qu’une obligation de contrôle.

NDLR : nous y voilà, dans le nerf de la guerre, les coûts, (et les coups comme disait Johnny “ oooh ça fait maaaal”).

➡️ L’UNSA PNC demande que les heures d’absence pour effectuer la vaccination soient effectuées sur du temps de travail.

La Direction répond : Non car il n’y a plus de délai d’attente pour se faire vacciner en France.  De plus cela coûterait trop cher d’immobiliser les PN pour les vacciner sachant qu’il y a une recommandation de l’EASA de ne pas se faire vacciner dans les 48 heures avant un vol.

NDLR : les coûts belote et rebelote.

Du coup et sans transition nous sommes perplexes et nous vous invitons à réfléchir à la suite des négo, au contexte international et à la situation de l’entreprise au milieu de tout ce fatras.

Vous l'aurez compris, mieux vaut rire de cette actualité et plutôt que de vous faire prendre des vessies pour des lanternes, souhaitons nous   mutuellement une joyeuse rentrée, car quelque chose nous dit que le ton et les échanges vont se durcir dans les semaines à venir.

ENJOY THE MOMENT

Pour télécharger notre déclaration préalable CSE Extra cliquer ICI

Contactez-nous

Nous répondrons à toutes vos questions dans les plus brefs délais.

*
*
*
*
*
Ou par email unsapncaf@gmail.com